Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

bandeau-lbmn

Laboratoire Bio-PeroxIL - EA 7270

Catherine GONDCAILLE

 

Le gène Abcd2, une cible thérapeutique pour l'Adrénoleucodystrophie liée à l'X : régulation par les fibrates, le 4-phénylbutyrate et l'hormone thyroïdienne T3


L'X-ALD est une maladie génétique neurodégénérative caractérisée par une accumulation d'acides gras à très longue chaîne. Le gène ABCD1, dont la mutation est responsable de la maladie, code pour ALDP, un hémi-transporteur ABC de la membrane peroxysomale. ALDRP, codé par le gène ABCD2, est son plus proche homologue et présente une redondance fonctionnelle partielle avec ALDP. L'induction de l'expression du gène ABCD2 par un traitement pharmacologique est donc envisagée pour compenser la déficience d'ALDP. Nous avons montré chez les rongeurs, que les fibrates, le 4-PBA et la T3 induisent l'expression d'Abcd2 dans le foie mais pas dans le cerveau (sauf in vitro dans des cellules gliales avec le 4-PBA et la T3). Les mécanismes moléculaires impliqués dans cette régulation ont été précisés : les fibrates agissent via PPAR le 4-PBA par une inhibition d activité HDAC et la T3 via TR qui interagit avec un motif DR-4 du promoteur d Abcd2.

Suivez-nous : Suivez nous sur FacebookSuivez nous sur Google +Suivez nous sur TwitterSuivez nous sur ViadeouB link, le réseau social de l'université

Université de Bourgogne